vue aérienne de Paris

 

Bienvenue dans le Nom des rues de Paris


armoiries de Paris
 
 
Savez-vous qui étaient ces personnages célèbres, ou ces lieux,
dont nous honorons la mémoire en baptisant nos rues de leur nom ?
 
 
armoiries de Paris


ETIENNE MARCEL L'un des précurseurs du parlementarisme en France, ce prévôt des marchands de Paris joua un rôle important aux Etats-Généraux de 1355 à 1357. Adversaire redoutable du futur Charles V il fut un mois le maître de la capitale. Il fut tué au moment où il allait livrer la ville au roi de Navarre.
TROCADERO Sur ce qui fut longtemps la colline de Chaillot, Napoléon, à la naissance du roi de Rome, commença de faire bâtir un immense palais. L'entreprise fut ruinée par la chute de l'empereur. Le Palais du Trocadéro fut abandonné mais le nom reste pour célébrer la prise du fort du Trocadéro à Cadix par l'armée française sur les Espagnoles en 1823.
LA MUETTE L'ancien domaine royal de "la Muette" ou de "la Meute" tirait son nom soit d'un chenil, soit des "mues" de cerfs qu'on y conservait. Le pavillon de chasse fut transformé en un château qu'habitèrent la reine Margot, Louis XV et Louis XVI quand ils étaient enfants.
ARSENAL L'Arsenal doit son nom à la fabrication des canons, des fusils et de la poudre qui s'y faisait, pour la ville au début du XVIè siècle, pour le Roi à partir de Henri II et jusqu'à Louis XIV. La Bibliothèque de l'Arsenal, qui occupe l'ancien hôtel du grand maître de l'artillerie, fut le berceau du romantisme.
AUGUSTE BLANQUI Né en 1805, mort en 1881, Louis-Auguste Blanqui joua un rôle important sous la IIè République et pendant la Commune. C'était un socialiste et un révolutionnaire ; il passa de longues années en prison
MARBEUF Louis-Charles-René comte de Marbeuf, général et gouverneur de la Corse en 1768, accorda de nombreuses faveurs à la famille Bonaparte et fit entrer Napoléon à l'école militaire de Brienne. Il possédait une vaste propriété aux Champs-Elysées.
EDGAR QUINET Vaste esprit que celui d'Edgar Quinet poète, philosophe et homme politique. Professeur au collège de France il vit ses cours interdits par le gouvernement en raison de ses idées très "avancées". Il collabora avec Michelet. Il vécut à l'étranger pendant le second empire.
DAUMESNIL Un vrai brave que ce Périgourdin ! Il avait perdu une jambe à Wagram et ses soldats l'avaient surnommé "la jambe de bois". Il défendit glorieusement le fort de Vincennes en 1814 contre les alliés.
BALARD Antoine-Jérôme Balard, professeur au collège de France, découvrit le brome en 1826. Il trouva des procédés pour tirer le sulfate de sodium et le chlorure de potassium de l'eau de mer.
LOUISE MICHEL Un souvenir du temps des anarchistes. Clémence Louise dite Louise Michel, déportée à Nouméa pour la part qu'elle avait prise à la Commune, retourna en prison peu après son retour en France.
RUE DU BAC Par quel privilège cette vieille rue si animée a-t-elle pu conserver son ancien nom ? Au XVIè siècle c'était un chemin utilisé pour le transport des pierres nécessaires à la construction des Tuileries ; un bac la reliait à la rive droite ; d'où le nom de la rue à partir du XVIIè siècle.
BICHAT L'hôpital porte le nom du célèbre médecin et anatomiste mort en 1802 à qui l'on doit de riches recherches physiologiques, qui ont contribué aux progrès de la médecine. Bichat distinguait la vie animal de la vie organique et fonda la physiologie sur l'action des forces vives. Il est le créateur de l'histologie.
BINEAU Le Charentais Jean Martial Bineau aurait été bien fier de savoir qu'un beau boulevard porterait son nom. Cet ingénieur fit de la politique avec succès il y a plus d'un siècle. Il fut ministre des finances et le précurseur de la conversion de la rente.
LAMOTTE-PIQUET De l'intervention française dans la guerre d'Indépendance on a retenu les noms de La Fayette et Rochambeau. On a un peu oublié celui de l'amiral Toussaint de Lamotte-Piquet qui se distingua en retenant la flotte anglaise à la Martinique.
BIENVENUE Le Métropolitain lui devait bien une station. Ingénieur, il dirigea les premiers travaux de notre métro. La hardiesse de ses conceptions fit peur aux parisiens.
LAMARK-CAULAINCOURT Curieuse association de noms : Le chevalier de Lamark (1744-1829) était un naturaliste, titulaire d'une chaire au Muséum. Le marquis de Caulaincourt, duc de Vicence, ambassadeur de France à Moscou de 1807 à 1811, fut ministre des affaires étrangères.
CAUMARTIN Cette grande famille du Ponthieu fournit au XVIIè siècle un garde des Sceaux, des intendants, des magistrats, des évêques ; à la fin du XVIIIè siècle un prévôt des marchands de Paris en l'honneur de qui une des rues de la capitale porte le nom.
PEREIRE Cette famille de grands banquiers a joué un rôle important dans les finances du IIè Empire. Ils fondèrent le Crédit Mobilier qui fut à la base du développement des chemins de fer, transports maritimes, banques, assurances, forges, constructions.
TRONCHET Jurisconsulte et magistrat, qui fut un des trois défenseurs de Louis XVI, François-Denis Tronchet collabora avec Portalis à la rédaction du Code Civil sous le Consulat.
ALMA La Seine doit le nom d'un de ses plus beaux ponts à un petit fleuve de Crimée, l'Alma, où les Français de Saint-Arnaud et les Anglais de Lord Raglan battirent les Russes de Mentchikov en 1854.
MIROMESNIL Le caractère de Armand-Thomas Hue de Miromesnil vaut bien la rue et la station qui perpétuent sa mémoire. Magistrat il se montra un violent adversaire de la "question préparatoire", torture infligée à un inculpé avant de le juger (1723-1796)
MARIGNY Abel-François Poisson marquis de Marigny, surintendant des bâtiments du Roi, frère de la marquise de Pompadour. Il exerça une heureuse influence sur les constructions de l'époque et il posséda un moment le Palais de l'Elysée.
MOUTON-DUVERNET Général d'empire, Régis-Barthélémy baron Mouton-Duvernet n'a pas laissé de souvenir fameux, mais du moins est-il fidèle ; il se rallia à Napoléon au retour de l'île d'Elbe.
DENFERT-ROCHEREAU La glorieuse figure de la malheureuse guerre de 1870. Colonel, il défendit Belfort et ne livra la place qu'après l'armistice sur l'ordre du gouvernement de la Défense Nationale. Sa belle résistance nous permit de conserver Belfort que les Allemands voulaient annexer en 1871.
DROUOT Le plus fidèle des généraux de Napoléon. Héros de Wagram et de la Moscova il suivit l'empereur à l'île d'Elbe dont il fut gouverneur. Napoléon l'appelait "le sage de la Grande Armée".

armoiries de Paris

SUIVANTE

RETOUR INDEX


Cré@tion Le Fil d' Ariane - 2017